15 termes d'ingénierie numérique à connaître

15 termes d'ingénierie numérique à connaître

Voici un guide pour comprendre les termes couramment utilisés en ingénierie numérique dans l'industrie 4.0

Vous rencontrez une équipe multidisciplinaire pour discuter de votre stratégie visant à améliorer la rapidité de développement de vos produits et les moyens de gagner de nouvelles parts de marché.

Comment pouvez-vous tous être sur la même longueur d’onde, lorsque vous êtes avec des ingénieurs, des professionnels de l'informatique, du marketing, des dirigeants d'entreprise et des consultants parlant différents languages ?

C'est parfois impossible. Donc, comment clarifier et harmoniser la conversation entre tous ? Il faut simplifier et créer un espace de transparence où mêmes les questions stupides peuvent être posées.

L’objectif de ce post est de créer une liste de termes et acronymes clefs, applicables à l’ingénierie pour que les équipes puissent échanger et partager leur vision de l’avenir.

Vous maîtrisez déjà tous ces termes ? Alors il est temps de les mettre en pratique : découvrez les bonnes pratiques de la gestion des composants industriels.

Les termes de l'ingénierie numérique

1. Digital Twin

Définition(s) : "Un jumeau numérique (Siemens) est une représentation virtuelle d’un produit ou d’un processus physique, utilisé pour comprendre et prédire ses caractéristiques et performance réelles" - Siemens

"Les jumeaux numériques sont utilisés tout au long du cycle de vie du produit pour simuler, prévoir et optimiser le produit et le système de production avant d'investir dans des prototypes et des actifs physiques.” - IBM

Ma version : l'objectif de ce terme dans l'industrie est de repousser les limites de la technologie pour correspondre à ce que nous voyons dans la vie réelle. Dans quelle mesure pouvons-nous simuler les choses de la vie réelle dans un environnement virtuel pour que les entreprises puissent réduire les coûts de développement de produits ?

 

2. MBE : Model-Based Enterprise

Définition(s) : "Le Model Based Enterprise (MBE) est une initiative à l'échelle de l'entreprise visant à compléter les modèles 3D avec des informations supplémentaires pour créer des nouveaux livrables de documentation allant au-delà de l'ingénierie."- Lifecycle Insights

“Le MBE est une stratégie d'ingénierie qui vise à clarifier l'intention de conception pendant le processus de fabrication en utilisant une définition 3D basée sur un modèle (MBD - voir ci-dessous) qui inclut toutes les informations du produit et de fabrication (PMI). Le MBE a pour objectif d'améliorer l'efficacité, de réaliser des produits de meilleure qualité et de réduire les coûts.” - TechTarget

Ma version : J'aime imaginer la démarche MBE comme un jeu de « téléphone » où le message que vous envoyez est une consigne pour construire quelque chose de compliqué. Je considère le passage aux approches MBE comme un moyen de simplifier ce message. 

 

3. MBD - Model Based Definition

Définition(s) : “Dans le Model Based Definition (MBD), le modèle 3D du produit est le seul vecteur d'informations complètes, et élimine le besoin de dessins 2D. Le MBD consiste fondamentalement en un modèle 3D comprenant toutes les fonctions géométriques, des annotations, des informations de tolérances des instructions de fabrication, le but étant de créer une définition de produit complète.” - DesignNews

Ma version : La démarche MBD vise à simplifier le processus de communication d'informations techniques complexes et à l'accélérer. Tous les principaux fournisseurs de CAO soutiennent ces efforts, mais une communication ouverte entre les industriels et les fournisseurs est nécessaire pour améliorer encore les fonctionnalités du MBD.

 

4. TDP - Technical Data Package

Définition(s) : "Le TDP est l'ensemble complet documenté d'informations techniques, de données, de logiciels et de dessins décrivant le système au niveau nécessaire pour fabriquer, mettre en œuvre, tester et gérer une initiative de projet" - OOI (Ocean Observatories Initiative)

Ma version : Réunir un ensemble de données techniques est devenu une nécessité pour communiquer les exigences et toutes les informations pertinentes à un fournisseur ou à un prestataire. Heureusement, les améliorations technologiques ont facilité le regroupement de ces informations.

 

5. PMI – Product Manufacturing Information

Définition(s) : “Le PMI est l'ensemble des informations pour la fabrication d'un produit. En langage ASME Y14.41, cela signifie que ce sont les annotations et les attributs contenus dans un modèle solide 3D qui complètent la définition géométrique et le jeu de données numériques. Le PMI permet l'ingénierie dans une démarche MBE.” - Action Engineering

"Les entreprises passent de plus en plus à des environnements basés sur des modèles 3D afin de communiquer les exigences de fabrication en aval, c’est-à-dire en ajoutant des informations de fabrication (PMI) telles que la géométrie et les tolérances directement dans le modèle 3D. Dans un tel environnement, les modèles 3D servent de données de base et décrivent mieux l'intention de conception pour les utilisateurs en aval dans les processus de fabrication, d'assemblage et de contrôle." - ECN Mag

Ma version : Je pense que le PMI est essentiel pour améliorer la vitesse et l’efficacité des processus en aval directement liés à la géométrie d’une pièce comme la fabrication et le contrôle qualité.

 

6. ECR / ECO / ECN : Engineering Change Request/Order/Notice

Définition(s) : “Un ordre de modification technique (ECO) est un recueil de documentation qui décrit la modification proposée, répertorie le ou les produits qui seraient affectés et demande l'examen et l'approbation des personnes qui seraient touchées ou chargées de la mise en œuvre de la modification. Les ECO sont utilisés pour apporter des modifications aux composants, aux assemblages, à la documentation associée et à d'autres types d'informations sur les produits.” - Arena Solutions

Ma version : Le processus de modification technique doit être bien documenté afin que toute personne qui consulte les données du produit puisse comprendre l'historique des raisons pour lesquelles les modifications ont été apportées et l'impact de ces modifications. Cela est essentiel pour avoir un processus bien défini, en particulier à mesure que l'entreprise grandit.

 

7. MBSE – Model-Based Systems Engineering

Définition(s) : "Le Model-Based Systems Engineering (MBSE) consiste à développer un ensemble de modèles de systèmes associés permettant de définir, de concevoir et de documenter un système en cours de développement. Ces modèles constituent un moyen efficace d'explorer, de mettre à jour et de communiquer les aspects du système aux parties prenantes, tout en réduisant ou en éliminant de manière significative la dépendance liée aux documents traditionnels.” - Scaled Agile, Inc.

Ma version : Le MBD tombe aussi dans cette catégorie. La différence est que MBSE offre une vue plus globale allant au-delà des détails dont vous avez besoin pour fabriquer quelque chose. Cette approche de la conception peut être appliquée à la conception de logiciels, de produits électriques, mécaniques etc.

 

8. PLM - Product Lifecycle Management

Définition(s) : “Le PLM offre une approche métier stratégique qui applique un ensemble cohérent de solutions métiers pour la création, la gestion, la diffusion et l'utilisation collaborative des informations de définition du produit dans l'entreprise globale et allant de la conception du produit à la fin de vie - intégrant les personnes, les processus et les activités et systèmes d’information." - CIMdata

Ma version : Aujourd'hui, vous ne pouvez pas faire de business si vous concevez et produisez un produit sans un système permettant à votre entreprise de suivre les modifications et l'historique de votre processus de conception. Ce système doit également permettre une meilleure collaboration.

 

9. PDM ou GDT - Product Data Management / Gestion des Données Techniques

Définition(s) : “Le PDM est l'utilisation de logiciels ou d’autres outils pour suivre et contrôler les données relatives à un produit particulier. Les données suivies concernent généralement les spécifications techniques du produit, les spécifications de fabrication, les matériaux etc. L'utilisation d'une gestion des données produit permet à une entreprise de suivre les différents coûts associés à la création et au lancement d'un produit. La gestion des données produit fait partie de la gestion du cycle de vie du produit et est principalement utilisée par les ingénieurs.”

Ma version : Le PDM est un sous-ensemble du PLM et ses fonctionnalités sont généralement limitées. Cependant, sa fonctionnalité principale consiste à créer un « coffre-fort » de documents principaux (modèles 3D, dessins 2D et autres fichiers associés) et à permettre à l'utilisateur de suivre les révisions apportées à ces documents.

 

10. Digital Thread

Définition(s) : "À son niveau le plus fondamental, le digital thread est une version réinventée de la chaîne de valeur du secteur de la fabrication, alimentée par des données et une puissance analytique avancée, optimisée pour l'ère du numérique. Chaque étape du digital thread est elle-même constituée et facilitée par un écosystème intégré de technologies numériques qui travaillent de pair pour relever un défi particulier dans le processus de production.” - Deloitte

"Le digital thread fait référence au cadre de communication qui permet un flux de données connecté et une vue intégrée des données de l’actif tout au long de son cycle de vie, dans des perspectives fonctionnelles traditionnellement cloisonnées. Le concept de digital thread place la barre plus haut pour fournir «la bonne information au bon endroit, au bon moment." - IndustryWeek

Ma version : Ce terme est très général, similaire à la tendance "industrie 4.0". Je me représente des systèmes PLM et des modules complémentaires associés qui créent ensemble ce fil numérique.

 

11. COTS - Commercial-Off-the Shelf (COTS) parts

Definition(s) : “Le COTS est un article disponible dans le commerce, loué, concédé sous licence ou vendu au grand public et qui ne nécessite aucune modification ou maintenance particulière au cours de son cycle de vie. C'est un composant fabriqué en grande série et non pour un projet en particulier."

Ma version : Il existe des défis et des risques associés à l'introduction de pièces conçues par des fournisseurs externes. Il est important de mettre en place un processus de sélection approprié. Je recommanderais donc aux entreprises d’envisager de manière différenciée l’introduction de nouvelles pièces dans leur écosystème afin d’atténuer les risques.

Certaines entreprises avec lesquelles je travaille ont introduit un processus de demande de pièce commerciale (Commercial Part Request) afin de s'assurer qu'elles disposent des informations appropriées sur une pièce qui joue un rôle important pour leur conception, avant de l'introduire dans leur environnement PLM.

COTS- Commercial-Off-the Shelf (COTS) parts

 

12. SPM - Stategic Parts Management ou Gestion Stratégique des Composants

Définition(s) : La Gestion stratégique des Composants consiste à prendre en compte les applications, la normalisation, la technologie (nouvelle et ancienne), la fiabilité, la facilité de maintenance et le coût de la sélection des composants et d'évaluer le temps de traitement, la disponibilité, le support logistique et les questions juridiques.

Ma version : Il est important de prendre en compte la manière dont vous intégrez de nouvelles pièces dans votre base de données. L'augmentation des coûts de développement des produits peut être énorme si les process ne sont pas contrôlés. Auparavant, le responsable du contrôle était souvent le gestionnaire de la bibliothèque CAO. Le problème de cette approche est que l'utilisateur final ne voit pas la situation dans son ensemble et continue à ajouter des coûts supplémentaires à la conception du produit et rend la vie du gestionnaire de la bibliothèque CAO difficile.

 

13. Digitalisation

Définition(s) : “La digitalisation consiste à utiliser les technologies numériques pour modifier un modèle commercial et générer de nouveaux revenus et de nouvelles opportunités à valeur ajoutée », selon Gartner.

"C'est le processus de passage à une activité numérique." - Forbes

Ma version : Je considère la numérisation comme le processus consistant à passer des processus analogiques ou physiques à une approche plus agile et centrée sur le numérique. Cela se répercute également sur d'autres concepts tels que le Digital Twin et le Digital Thread.

 

14. Numérisation

Définition(s) : “Processus de passage d'une forme analogique à une forme digitale”. Un exemple est le scan d'un document papier pour créer un document numérique comme un PDF.

Ma version : Ce terme est souvent confondu avec la digitalisation.

 

15. CoE ou CdE: Centre d'Excellence

Définition(s) : “La définition d'un Centre d'Excellence stipule qu'il s'agit d'un groupe de personnes dirigeant l'organisation et ses différentes structures dans un domaine spécifique axé sur des objectifs prédéterminés. Par conséquent, le but d'un CdE est d'améliorer l'expertise dans un certain domaine et de tirer le meilleur parti de ses ressources pour aider l'entreprise à s'améliorer.” - Cleverism.com

"Le CdE constitue un point central pour la gestion des connaissances, l’objectif général étant de pouvoir capter de nouvelles connaissances et pratiques, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise."

"Le CdE est responsable de tous les aspects du PLM (mise en œuvre, opérations en cours, développement, tests, migration de données, formation)" - CIMDATA

Ma version : Il n’existe pas de bouton "Facile" lorsqu’il s’agit de mettre en place un logiciel d’entreprise, en particulier s’il s’agit d’un logiciel interfacé avec d’autres systèmes de gestion tels que les plates-formes PLM ou ERP. Selon la taille de l'entreprise, il est judicieux de charger un groupe d'experts au sein de celle-ci afin de garantir un bon retour sur investissement.

 

Pour aller plus loin : s'engager, et CLARIFIER

Mon objectif en énumérant les termes ci-dessus n’est pas d’ajouter de nouveaux acronymes à ceux que vous utilisez déjà tous les jours. Mon but est d’éduquer et de clarifier des termes qui peuvent parfois être déroutants lorsque j’interagis avec des clients et des partenaires.

Ce sont des éléments que j'entends parfois quotidiennement dans mes conversations de travail et je souhaite apporter autant de clarté que possible à la conversation.

Dans le but d’ajouter clarté et transparence, je vous invite à commenter ci-dessous, un acronyme qui, selon vous, qui mérite d’être clarifié. Ajoutez une source de référence si possible, et je me ferai un plaisir de poursuivre cette liste.

À propos de CADENAS

Créé en 1992 à Augsbourg (Allemagne), CADENAS a plus de 20 ans d’expérience dans les catalogues et configurateurs de produits en 3D. L’entreprise propose également des solutions pour la gestion des composants, connectées aux logiciels de CAO, PLM et ERP. Quelques chiffres : 18 implantations internationales, 320 employés, 8 millions d’utilisateurs, 151 millions de téléchargements par an sur PARTcommunity.

Contact presse
CADENAS
Mélanie Bezot-Trottet
CADENAS France

Tél: +33 (0)4 74 55 26 96
E-Mail: info@cadenas.fr

Retour