Standardisation et réutilisation des composants : Les limites des classifications

Dewey ne suffit pas

Les classifications sont semblables au système décimal Dewey, la méthode de rangement des livres dans une bibliothèque. Il s’agit d’une structure hiérarchique logique pour structurer les ouvrages selon leur thèmes (pour transposer : vos composants en fonction de leur type). Les systèmes PDM et PLM sont les bibliothèques dans lesquelles les livres sont rangés (dans lesquels vos données sont stockées et gérées).

Bref, le système Dewey est simple et pratique, mais insuffisant pour vous aider à trouver des composants 3D.

Les promesses des PDM et PLM

La promesse des PDM et PLM est de vous aider à trouver plus rapidement les composants dans votre base de données. Mais cette promesse est dure à tenir : ils sont conçus pour stocker efficacement l’information, et non pour l’indexer et l’agréger. Bien qu’ils conservent les données, ils ne les analysent pas efficacement et ne fournissent pas de résultats pertinents pour les besoins de chaque utilisateur.

Les limites des classifications

Les classifications aident à organiser les données dans les PDM et les PLM, mais ne vont pas plus loin. Si vous ne réutilisez qu’une poignée de pièces, c’est parfait. En revanche, si vous comptez réutiliser une grande variété de pièces, la classification ne tiendra pas. Par exemple, comment retrouver une pièce lorsque vous ne connaissez pas son code article ou sa désignation ? Qu’arrive-t-il si vous travaillez dans un groupe international et que les concepteurs utilisent plusieurs langues?

La cohérence est la clé du succès à long terme des classifications. Plus vite vous voudrez trouver des composants, plus vous aurez d’attributs et de données à entrer. À chaque nouveau composant, vous ferez face à une énorme quantité d’informations à trouver, puis à entrer dans votre système pour localiser rapidement la pièce. Au-delà de ce cercle infernal, si chaque concepteur n’utilise pas les mêmes conventions d’appellation ou les mêmes informations d’attributs, la classification s’effondre.

Le Google des bureaux d’études

Dans votre quotidien, lorsque vous avez besoin d’informations rapidement, allez-vous plutôt à la bibliothèque ou faites-vous une recherche dans Google ? Si nous étions en 1990, la bibliothèque serait un excellent choix. Mais en 2019, les bibliothèques sont devenues obsolètes pour la recherche d’informations.

Aller à la bibliothèque pour une recherche d’informations ne sera jamais aussi rapide et simple qu’une recherche dans Google. Fouiller dans les structures de dossiers est aussi archaïque que de se rendre à la bibliothèque pour trouver de l’information facilement accessible en ligne.

Si vous voulez trouver rapidement des pièces pour les réutiliser, vous avez besoin d’un système de gestion des composants (parts management system). Même s’il vous faudra continuer à garder votre structure de dossiers, la façon dont vous rangerez vos pièces ne sera plus un facteur déterminant pour retrouver celles dont vous avez besoin.

En effet, le logiciel de gestion des composants rend vos recherches beaucoup plus efficaces et rapides, car il est aux classifications ce que Google est aux bibliothèques. Il analyse au préalable vos données et les analyse pour faciliter la recherche.

 

Accélérez vos projets et innovez avec la démarche de réutilisation

À propos de CADENAS

Créé en 1992 à Augsbourg (Allemagne), CADENAS a plus de 25 ans d’expérience dans les catalogues et configurateurs de produits en 3D. L’entreprise propose également des solutions pour la gestion des composants, connectées aux logiciels de CAO, PLM et ERP. Quelques chiffres : 17 implantations internationales, 380 employés, 23 000 000 d’utilisateurs, 400 millions de téléchargements par an sur PARTcommunity.

Contact presse
CADENAS
Philippe Gateau
CADENAS France

Tél: +33 474 55 26 96
E-Mail: info@cadenas.fr

Retour